Islande : une virée autour de Reykjavik

Aurores boréales, geyser, Blue Lagoon, c’est décidé, en ce début du mois de décembre, on part en Islande voir ça de plus près ! Après tout, ce n’est pas si loin ; seulement à 3h30 de Paris.

Pour se rendre au centre ville de Reykjavik (on prononce [Rékiavik])

A l’aéroport de Keflavik, nous prenons un bus FlyBus (de la compagnie Reykjavik Excursions) qui nous mène au centre ville en 45 minutes. La société propose deux formules :

  • pour 2700 ISK par personne (soit environ 21€) : le bus vous transporte de l’aéroport à son terminus (BSI) et vice-versa
  • pour 3300 ISK par personne (soit environ 26€) : il vous conduit de l’aéroport au BSI. Là, les passagers embarquent dans des minibus qui les déposent à des arrêts tout proche d’hôtels et guesthouses du centre ville.

Nous avons choisi cette seconde formule et l’avons trouvée particulièrement efficace.

Une fois votre hôtel, guesthouse ou appartement réservé, pensez bien à repérer en avance le numéro de l’arrêt de bus le plus proche, cela vous aidera au moment propice car les chauffeurs ne sont pas très loquaces. Pour le trouver, c’est par ici : https://www.re.is/pick-up-locations/.

—————I S L A N D E—————-

Notre logement

Nous étions logées au CenterHotel Arnarhvoll dans une chambre au cinquième étage avec une belle vue sur mer (que nous n’avons pas vu, puisqu’il faisait nuit noire de 16h30 à 10h30). Cet hôtel situé en face de l’Harpa, la fameuse salle de concert très moderne, dispose du WIFI et d’un spa inclus dans le prix. Il propose un petit-déjeuner sous forme de buffet, servi dans une jolie salle en rooftop au dernier étage, d’où l’on peut profiter d’une vue sublime depuis la terrasse. Il y a beaucoup de choix, autant salé que sucré : œufs, saucisses, bacon, pain, confiture, miel, barres de céréales, et même des gaufres. En cas de départ très tôt (pour nous 5h), l’hôtel propose un petit-déjeuner composé de jus de fruit, café et croissant.
Le personnel de l’hôtel est gentil et serviable, et il y a même des réceptionnistes francophones. L’arrêt de bus le plus proche est juste en face, c’est le n° 5.

IMG_6757

—————I S L A N D E—————-

Nos 10 incontournables à et autour de Reykjavik

  1. En hiver, faire une chasse aux aurores boréales
    Il faudra vous rendre, par un ciel dégagé, dans un endroit dépourvu de lumière, habillé très chaudement (pantalon et veste de ski sont très efficaces), faire preuve de patience, et avoir la chance de votre côté. Malheureusement nous n’avons pas eu la chance de voir une aurore boréale, le ciel était trop couvert. C’est aussi ça l’Islande, et c’est la nature qui décide.
  2. Aller se prélasser dans les eaux laiteuses à 38°C du Blue Lagoon
    Certains disent que c’est l’usine, pour d’autres (comme nous), c’est un passage obligé ! Ce lagon artificiel aux eaux naturellement chaudes et refroidies par la centrale géothermique, est un lieu très surprenant. Il y a deux bars dans l’eau : un traditionnel et un autre pour les masques de silice. Douche obligatoire avant et après la baignade. Gel douche et shampoing sont à disposition. En Islande, on laisse la pudeur au vestiaire, la douche c’est tout nu ! Mais rassurez vous, il y a aussi des cabines individuelles. Pour les vestiaires en revanche, c’est collectif.
    Bon plan : Le Blue Lagoon dispose d’une bagagerie, il est donc possible de venir faire trempette avant de reprendre l’avion. 

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

    Bon plan : en partant, prendre le sentier à droite qui longe le lagon et mène au parking, c’est un bon spot photos.

     

     

  3. Visiter le Cercle d’Or
    Geysir : Sur le chemin qui permet d’accéder aux geysers, il y a des flaques où l’eau fume et bouillonne, il ne faut pas trop s’approcher, ça brûle. Plus loin, les sources d’eaux chaudes de Strokkur propulsent une eau à l’état de vapeur à plus de 30 mètres de haut. Pour le selfie, c’est faisable, mais il faut être patient.

    Le parc national de Thingvellir : c’est le lieu où les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne se rencontrent et s’éloignent de quelques centimètres chaque année.
    IMG_6809

    Les chutes de Gullfoss : on se sent tout petit face à ces impressionnantes chutes d’eau de 32 mètres.

    IMG_6981

  4. Monter au clocher de l’église Hallgrímskirkja
    Cette église dont la façade rappelle la structure d’un orgue ou encore d’une fusée, est visible de loin. L’entrée est gratuite, et pour 900 ISK par personne (environ 7€), vous pourrez monter dans le clocher et en prendre plein les yeux. Un ascenseur permet d’atteindre le haut, et là, la vue est superbe sur les toits colorés de la capitale.

     

  5. Faire une balade au lac Tjörnin où vous pourrez voir des cygnes et canards sur le lac gelé
    IMG_6621
  6. Tout près, à la mairie aller voir une maquette géante et en relief d’une carte de l’Islande
    IMG_6636
  7. Au lever ou coucher du soleil, aller prendre en photo le Sun Voyager, ce drakkar métallique qui se dirige vers le soleil quand celui-ci se couche
    IMG_6720
  8. Voir la maison du premier ministre islandais, elle est surprenante par sa simplicité et par son faible niveau de sécurité apparent
    IMG_6341
  9. Se balader et / ou faire du shopping dans les rues Laugavegur et Skólavörðustígur

  10. Manger un hot-dog Islandais chez Pylsuhúsið
    Quel délice ! Ce hot-dog au pain grillé, avec saucisse, oignon frits, mayonnaise et ketchup nous a ravi le temps d’un repas.

Et aussi, aller voir l’Harpa de jour et de nuit, illuminée de mille couleurs !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

—————I S L A N D E—————-

Nos bons plans restos

Certains restaurants sont très chers en Islande, alors autant bien les choisir.

  • Saegreifinn – The sea baron : sur le port, ce petit restaurant ne paie pas de mine et pourtant on y mange de très bonnes brochettes de poissons. Vous les choisissez crues, vous payez et on vous sert à table. Mention spéciale pour les brochettes de crevettes et saumon. Une addition un peu salée, mais on est en Islande, et le poisson est très frais.
  • Bergsson Mathus : ce restaurant peut réserver des surprises. Nous commandons un cabillaud à partager, et on nous sert un plat très copieux. Le poisson est servi entier, accompagné de légumes et trois accompagnements préalablement choisis. Une addition très correcte pour la qualité et quantité servie (environ 60€ pour deux, avec deux verres de vin qui lui est très cher (10€ le verre)).
    resto bergson

—————I S L A N D E—————-

Et les déplacements dans tout ça ?

A Reykjavik, on se déplace très facilement à pied. C’est plutôt plat et les distances ne sont jamais bien longues.

Autour de Reykjavik (Cercle d’Or, Blue Lagoon…), on peut louer une voiture ou choisir une compagnie pour faire l’excursion. Nous n’avons pas voulu tenter la conduite sur les routes gelées, on a préféré se faire conduire. Nous avons utilisé deux prestataires :

  • Reykjavik Excursions : les bus sont modernes et confortables. Les plus grands disposent du WIFI gratuit. Le système est efficace, mais il faut bien le comprendre car il n’est pas très bien expliqué. Sur la confirmation de réservation, il est écrit qu’il faut être à l’arrêt de bus choisi, 30 minutes avant le début de l’excursion. Ce n’est pas un principe de précaution, c’est en fait, un impératif. L’excursion part du BSI, mais le ramassage dans les hôtels se fait une demie-heure plus tôt. Ensuite, il faut changer de bus au BSI. Ne pas hésiter à entrer dans le BSI et se faire conseiller par les hommes en bleu car il faudra prendre un ticket retour avant de monter dans le bus.
    Pour faire simple, si l’excursion est à 9 heures du matin, un minibus passera vous prendre entre 8h30 et 8h50.
  • BusTravel Iceland : les bus sont également confortables et équipés de WIFI. Cette compagnie fonctionne sur le même principe que la précédente, sauf qu’ils n’ont pas de BSI et que le changement de bus se fait sur une station essence. Bien que certains chauffeurs ne soient pas très communicants, ces deux compagnies nous ont donné entière satisfaction.

Pour conclure ce premier séjour, nous avons été totalement enchantées par l’Islande et ses grands espaces, ses champs de lave, ses paysages hors du commun. Ce pays où le feu et la glace sont rois est vraiment dépaysant. Reykjavik est une toute petite capitale, on a l’impression d’être dans un petit village. Pourtant, elle n’a rien à envier à ses voisines européennes. Une chose est sure, nous retournerons en Islande, peut-être en été la prochaine fois pour faire un road trip.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook.

 

 

 

 

7 réflexions sur “Islande : une virée autour de Reykjavik

    1. Bonsoir, oui je pense que cela peut être jouable avec des enfants en louant une voiture par contre. Parce que le bus leur semblerait certainement un peu long. Pour la période, tout dépend ce que vous voulez voir… si vous voulez espérer voir les aurores boréales, il faut y aller en hiver. Les températures ne sont pas très basses, mais le vent donne un ressenti dans des températures négatives. Et surtout, il faudra être très patients et peut-être attendre longtemps, plusieurs heures.
      En été, vous pourrez voir d’autres paysages, et il fait à priori dans les 12°, on peut se baigner dans des sources d’eau chaudes.
      Voila 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s